A toutes les mères du monde

La MÈRE, une personne digne de respect pour tout enfant qui désire prospérer dans la vie.

La MÈRE, celle dans le ventre de qui tout homme a passé en général 9 mois.

9 mois pendant lesquels elle se sentait parfois joyeuse dans l’attente de son futur enfant. Parfois inquiète, en se demandant si elle pourra être à la hauteur, pour bien s’occuper de cet enfant lors de sa venue au monde. Inquiète souvent en ayant la hantise d’une malformation quelconque à la naissance. Inquiète et ayant peur des conséquences de l’accouchement (déchirure de l’utérus, hémorragie, coma, éclampsie, mort),

9 mois pendant lesquels, elle se sentait souvent de mauvaise humeur, avec des envies bizarres, des odeurs bizarres, une hypersalivation que son conjoint et les autres personnes ne pouvaient pas comprendre. Tout cela sous l’effet des hormones de grossesse.

9 mois pendant lesquels, le fœtus dans son utérus lui donne des coup de pieds, de poing.
9 mois de communion et d’intimité d’avec son enfant.

La MÈRE, celle qui est en général la première à voir l’enfant issue de son union à son homme.
La MÈRE, celle qui est le chouchou des enfants.
Son absence dans la maison ressemble à l’absence de plusieurs personne.
La MÈRE, la personne qui influence son enfant depuis sa vie dans son utérus.
Sa souffrance, ses joies sont ressenties par son bébé dans son ventre
A la naissance, le manque de son affection envers son enfant entraîne un retard de croissance et de son développement psychologique, intellectuelle, entraîne sa vulnérabilité à plusieurs maladies
Ses câlins, sa voix, sa présence rassurent ses enfants
Sa présence dans la maison procure , en général la bonne ambiance,source d’un bien-être inexplicable avec des mots

La MÈRE, celle qui est la plus aimée des enfants

La MERE, « vrai Ministre de l’intérieur » dans le gouvernement familial

Dans le ménage, 
c’est encore elle qui reste dans la cuisine, près du feu afin de préparer les mets que son conjoint affectionne.
C’est encore elle qui accueille les enfants de retour de l’école.
C’est sur ses pieds que ces derniers pleurent lorsqu’ils ont un « bobo ».

BONNE FÊTE A TOUTES LES MÈRES DE COTE D’IVOIRE ET DU MONDE ENTIER

Dr Marc TRA 
Coach Bien-être et gestion Stress